ConfA�rence au CEMES 8 janvier 2015

RenA� CaussA� donnera une confA�rence A� A�Physique de la corde frottA�e (violon) : modA?le, stabilitA�, contrA?le, synthA?se sonoreA�A� au CEMES de Toulouse (Centre d’Elaboration de matA�riaux et d’Etudes Structurales), le jeudi 8 janvier 2015.

RA�sumA� :

A la diffA�rence des instruments A� cordes pincA�es (guitare) ou frappA�es (piano), A�le violon, reprA�sentant des instruments A� cordes frottA�es, est le lieu non pas d’une oscillation libre mais d’une auto-oscillation. Cette derniA?re est produite par une source d’A�nergie continue, mouvement rectiligne et lentement variable de l’archet, et par un systA?me bouclA� comprenant une non-linA�aritA�. C’est la variation du frottement avec la vitesse relative archet-corde, non-linA�aritA� localisA�e au niveau de leur interaction, qui permet de transformer la source continue en oscillation.A�

Lorsqu’on A�tudie la physique du violon et des instruments de musique en gA�nA�ral, on est rapidement confrontA� au « danger »A�de confondre l’univers des possibilitA�sA�musicalesA�avec celui des possibilitA�s du monde de laA� buy serpina online physique. Prenons l’exemple de laA�stabilitA�A�du mouvement principal de la corde frottA�e, alternance entre deux vitesses constantes pour la corde, associA� A� un phA�nomA?ne d’adhA�rence-glissement (« stick-slip« ). ExpA�rimentalement nous savons qu’il est stable et tout violoniste sait qu’une fois la note dA�marrA�e il peut continuer A� la jouer et qu’aucune perturbation infinitA�simale ne viendra la perturber. Si l’on applique la mA?me logiqueA�fitflop soldes au mouvement de corde frottA�e, on arrive A� la conclusion plus qu’embarrassante queA�thA�oriquement, le mouvement de corde frottA�e est toujours instable.

Lors de la premiA?re partie de cette prA�sentation nous reviendrons sur le problA?me de la stabilitA� A�tudiA� A� partir d’un dispositif expA�rimental dA�veloppA� A� l’Ircam, baptisA� « archet numA�riqueA�« , et permettant de reproduire les mouvements de corde frottA�e. Ce dispositif A� permis de souligner les facteurs omis dans notre modA?le comme la largeur finie de l’archet, la prA�sence de mouvement de torsion de la corde en plus du mouvement transverse, la vibration propre de l’archet …A�

Peu de recherches portent actuellement sur l’A�tude de ces problA?mes en rapport avec la stabilitA� du mouvement de corde frottA�e. On peut donc affirmer que la stabilitA� de la corde frottA�e reste une question ouverte. A� A�A�

Dans la deuxiA?me partie seront abordA�s des points plus liA�s A� des problA�matiques musicales comme le couplage corde-caisse qui peut conduire A� desA�notes pathologiques, difficiles A� A�mettre, comme les « notes de loup » bien connues par les violoncellistes. Nous dA�taillerons A�galement le rayonnement de ce systA?me complexe qu’est la caisse du violon et la difficultA� de la reproduction avec des moyens de diffusion traditionnels comme les haut-parleurs. L’analyse du geste de l’instrumentiste-expert pour contrA?ler A� l’aide de trois paramA?tres (position, vitesse et « pression » d’archet) l’oscillation et produire le son recherchA� et sa modA�lisation pour piloter laA�pantoufles fitflop synthA?se par modA�lisation physique seront abordA�s pour clore la prA�sentation.A�