La diversité de sujets de recherche abordés au sein de l’équipe Acoustique instrumentale s’explique par sa spécificité, immergée dans la recherche et la création musicale contemporaine autour des instruments de musique et confrontée à des demandes portant sur toutes les familles ou sur tous les phénomènes mis en jeu autour de ces instruments : oscillation, rayonnement, contrôle, facture, qualité, etc.  Elle s’explique également par le large spectre couvert par le logiciel de synthèse Modalys que développe l’équipe, véritable environnement de lutherie virtuelle, permettant par sa représentation uniforme des modèles une grande souplesse de construction et d’hybridation de ces modèles.

labo7_1

Le domaine de recherche sur les non-linéarités d’amplitude, non-linéarités liées aux forts niveaux de jeu, fait l’objet depuis quelques années de plusieurs études au sein de deux équipes de l’Ircam. La généralisation de la prise en compte de ces non-linéarités dans les résonateurs (précontrainte, comportement des matériaux …) dans le cadre de la simulation numérique est un des thèmes actuel d’étude. L’autre, plus exploratoire, porte sur l’utilisation de la géométrie différentielle pour mieux appréhender les phénomènes mécaniques étudiés.

Si ces recherches permettent en général d’enrichir un peu plus nos connaissances, elles nous servent aujourd’hui pour appréhender de nouveaux domaines comme celui du contrôle actif modal des instruments de musique (projet IMAREV) qui a comme objectif de pouvoir modifier en temps réel les propriétés vibratoires des instruments, cordes et vents. Ce projet qui a atteint un bon rythme de croisière en 2013 a vu la validation expérimentale de la démarche et les premières applications musicales.

Dans le cadre du projet CAGIMA, c’est l’approche incrémentale historique adoptée par les facteurs, ici de clarinettes, que l’on ambitionne de remplacer par une approche rationnelle et globale, visant à concevoir ab initio de nouveaux instruments, appelés « logiques » minimisant les défauts identifiés. Ce projet est également entré dans une phase qui produit ses premiers résultats.

Sujet de recherche commun entre les équipes Analyse/Synthèse et Acoustique Instrumentale, le travail autour de la bouche artificielle robotisée porte sur sa modélisation, son asservissement et sa commande. La mise au point de cet outil puissant laisse entrevoir de nombreuses applications pour la recherche sur les instruments, pour la facture instrumentale mais aussi dans d’autres domaines très éloignés de l’acoustique comme le développement cognitif.